CREER UNE START-UP , C’EST CREER UN PATRIMOINE

On le voit tous les jours dans nos couloirs, il y a mille et une idées de start-up mais il y a aussi mille et une manières d’entreprendre. Il s’agit d’abord le choix stratégique d’un statut (étudiant, salarié, auto-entrepreneur, dirigeant de société ou président d’association ou de coopérative). En parler ensemble vous permettrait d’étudier la forme la plus adéquate pour ainsi contrer les blocages, renforcer les compétences et ouvrir les perspectives… En voilà un beau programme qui NOUS attend !

La monétisation de sa valeur entrepreneuriale est loin d’être évidente. Pourtant, il y a des règles de bonne gestion d’un patrimoine financier :
– Piloter son budget
– Gérer flux et stocks
Connaître les grandes masses de ses dépenses et leur poids respectif à l’aide d’un tableau de bord, etc. Il faut faire ce bilan régulièrement pour identifier les zones de marge et les potentialités d’endettement, organiser son épargne et la placer en fonction de ses objectifs (court, moyen ou long terme) afin de rémunérer son argent. Il s’agit aussi d’évaluer sa propre tolérance ou appétence au risque et d’équilibrer son patrimoine : degré de liquidité, part de l’investissement immobilier et financier, etc.
Autre point important : le créateur doit se rémunérer avec un salaire pour pouvoir optimiser le triptyque rémunération / prévoyance / retraite. Prévoir sa protection pour la survie de l’entreprise constitue aussi un élément clé de la réussite : pacte d’actionnaires, garantie homme clé, assurance de bonne santé de l’entreprise. « Il faut prendre conscience que le capital humain est une valeur essentielle de l’entreprise. Mieux vaut s’entourer d’experts plutôt que de vouloir faire tout seul afin de ne pas dépenser (et, à la clé, s’épuiser)… C’est en ce sens que nous trouvons notre place auprès de vous, avancer main dans la main en vous accompagnant chaque jour dans votre aventure entrepreneuriale et la mener à bien.

Bon à savoir

i
Héraclite, Einstein, Churchill… Philosophes, écrivains et hommes politiques ont dit ou écrit que l’importance capitale du mouvement ainsi que la difficulté à le vivre et le faire vivre ! Le changement est inhérent à la vie et les mutations aujourd’hui s’accélèrent ! En moyenne, 10% des start-up se transforment en un projet pérenne et rentable. La génération Y interprète autrement la notion de réussite, la considérant sous forme de cycle évolutif ou d’étapes plutôt que d’un mode linéaire. On vous appelle zappeur alors, selon un autre angle de vue, vous vivez avec l’idée, qualifiée de légère aux yeux de certains, qu’on ne peut savoir ce que sera demain.

Laisser un commentaire

Top
Tweetez
Partagez