La tendance au drop shipping, avantages et inconvénients !

drop shipping, avantages et inconvénients

Connaissez-vous le concept de drop shipping ? C’est une pratique qui consiste à ne pas détenir en stock les produits vendus mais à les acheter auprès d’un fournisseur à l’occasion de chaque commande sur la boutique en ligne. Le fournisseur se charge ensuite de livrer directement les produits commandés au client. Le drop shipping fonctionne en flux tendu et permet donc de limiter les frais. En pratique, comprenez que si un client internaute réalise sa commande sur le site internet d’un distributeur, ce dernier transmet cette commande à son (ou ses) fournisseur(s) qui lui, gère les stocks et assure la livraison. Beaucoup de fournisseurs proposent leurs produits avec ce système.
Vous souhaitez vous lancer dans une pareille aventure ? L’équipe d’Exentys vous propose ici de bien cerner les tenants et aboutissants de cette tendance !
Ses avantages et inconvénients touchent autant les vendeurs que les fournisseurs…

Avantages :

L’avantage principal du drop shipping est qu’il permet de démarrer une activité e-commerce en limitant l’investissement financier de départ :
– Aucun stock de départ ne doit être financé.
– Aucun entrepôt n’est nécessaire au stockage des produits.
Il permet ainsi de n’avoir aucun besoin en fonds de roulement. Au contraire le besoin de fonds de roulement est normalement négatif étant donné que le client paie avant que l’entreprise ne règle son fournisseur. Cette faculté de ne pas avoir à acheter auprès d’un fournisseur – puis revendre ensuite des produits – permet de proposer une gamme plus importante de produits sans redouter des invendus puisque l’achat auprès du fournisseur est déclenché par la commande du client sur la boutique en ligne.
Notons enfin que la gestion de l’activité e-commerce est grandement simplifiée en ce que le processus commercial se termine lorsque le client a commandé et que ces informations sont transmises au fournisseur. L’entrepreneur peut ainsi se concentrer essentiellement sur la gestion de sa plateforme e-commerce. N’oublions pas toutefois les problématiques liées au Service d’Après-Vente (SAV) qui désigne notamment les retours de produits, rétractation, etc. L’intérêt de ce service va bien au-delà. Il est considéré comme une sorte de relation de confiance qui s’inscrit sur la durée et qui permettra une fidélisation du client envers son vendeur si celui-ci a été efficace.

Inconvénients :

La complexité de ce mode de collaboration nous semble présenter quatre inconvénients malgré tout !
Tout d’abord, le travail en drop shipping représente une double contrainte pour le fournisseur. Trouver des partenaires pouvant à la fois fournir les produits souhaités et être en mesure de fonctionner sur la base d’un tel système. Ces derniers doivent disposer des technologies nécessaires pour travailler en connexion avec la boutique en ligne. Le catalogue des produits doit être connecté en temps réel aux stocks du fournisseur afin d’éviter de vendre des produits en rupture de stock.
De plus, il peut y avoir une diminution de la marge commerciale du vendeur car le fournisseur peut tenir compte dans la fixation de son prix des difficultés du drop shipping et du fait que les produits ne sont pas achetés en gros volume mais au rythme des commandes.
Ensuite, la réputation de l’entreprise e-commerce dépend fortement de la qualité de ses fournisseurs : s’ils n’assument pas correctement la partie livraison et les retours clients, la réputation de l’entreprise du vendeur s’en retrouve impactée. Le vendeur a moins de maîtrise pour gérer sa propre réputation et doit avoir des fournisseurs irréprochables.
Enfin, les fournisseurs de l’entreprise peuvent abuser de leur position dans les négociations commerciales. Puisqu’ils fournissent les produits et ils se chargent de finaliser les ventes en les livrant aux clients… L’approvisionnement et la livraison dépendent donc d’une seule et même personne sur ce cycle d’activité.

Bon à savoir

i
Parce qu’il fait appel à un mécanisme hors des frontières, le drop shipping nécessite en amont de se faire conseiller sur le type de structure à mettre en place et nous pouvons vous conseiller à cet effet!

En moyenne, un e-commerçant en drop shipping a des marges entre 20% et 50% notamment parce qu’il n’y a pas de frais de structures. Peu de e-commerçants réalisent des marges comme celle-ci car ils doivent, entre autres, supporter les frais de stockage, le coût d’immobilisation de la trésorerie et le salaire du préparateur de commande… A cet effet, de nombreux grands groupes (Fnac, cdiscount…) ont transformé leur business model pour devenir des marketplaces. Leur double intérêt est d’élargir leur offre et diminuer leurs stocks, donc de faire des économies considérables.
Retenons que le problème du drop shipping est principalement lié au fait que le client n’a pas de contact direct avec le fournisseur. Voilà pourquoi en tant qu’intermédiaire (vendeur sans stock), vous êtes dans l’obligation de mettre en place une stratégie de communication qui met en avant votre image et celle de votre fournisseur et surtout qui met en confiance les clients et les prospects. Bref, de prime abord, les marges semblent motivantes mais n’oubliez pas que le nerf de la guerre,c’est d’avoir un business model solide. Parlons-en !

Laisser un commentaire

Top
Tweetez
Partagez